Les différents "psys"

Psychopraticien est un titre non réglementé et alternatif à celui de psychothérapeute qui n'était pas réglementé jusqu'en 2010 (lire ici). Cela fait qu'une partie des psychothérapeutes d'avant la réforme qui ne répondaient pas à ces nouveaux critères, ou qui ne pouvaient pas fermer leur cabinet pendant environ 18 mois pour suivre une nouvelle formation complémentaire, sont devenus "psychopraticiens". Il n'y a aucune obligation d'avoir mené « un travail sur soi » avant de prendre en consultation des patients.

Leurs consultations en cabinet ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Il n’a pas de numéro ADELI.

Psychothérapeute doit nécessairement détenir au minimum un Master 2 de psychologie ou de psychanalyse, ou un doctorat en médecine, et dans certains cas d'avoir suivi une formation complémentaire (notamment pour les titulaires du Master de psychanalyse mais pas pour ceux de psychologie ou les médecins). Il a un n° ADELI. (Lire ici) Les consultations en cabinet ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Il n'a aucune obligation d'avoir mené « un travail sur soi » avant de prendre en consultation des patients.

Psychologue doit être titulaire d'une Licence de psychologie, d'un Master 1 et d'un Master 2 de psychologie avec certaines spécialisations. Sa formation est en psychologie. Généralement, il compète sa formation dans des écoles spécialisées pour exercer en tant que thérapeute (thérapie familiale, comportementales, psychanalytique etc). Ses consultations en cabinet ne sont pas remboursées par la sécurité sociale sauf dans certains départements où il y a des expérimentations de faites pour cela. Néanmoins, il est possible d’en consulter de façon non payante en CMP (Centre Médico Psychologique). Il n'a aucune obligation d'avoir mené « un travail sur soi » avant de prendre en consultation des patients. Il a un n° ADELI.

 

Psychiatre est d’abord un médecin qui s’est spécialisé en psychiatrie. Sa formation médicale concerne principalement la « maladie mentale » : schizophrénie, paranoïa, mélancolie, troubles bi-polaires (psychose maniaco-dépressive) etc. Il peut également se spécialiser en psychiatrie infantile pour être pédopsychiatre. Quelques uns se spécialisent sur les troubles cognitifs tels que le Trouble du Déficit de l'Attention avec/sans Hyperactivité, ou les Troubles du Spectre Autistiques etc. Des différents « psys », il est le seul à pouvoir poser un diagnostic médical, à pouvoir prescrire des analyses médicale nécessitant une ordonnance, des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, neuroleptiques, psychostimulants...) et des arrêts de travail. Il est également le seul dont les consultations sont remboursées par la sécurité sociale. Certains psychiatres se forment en addictologie, troubles des conduites alimentaires, psychothérapie (thérapie comportementale, thérapie familiale, thérapie analytique etc.), psychanalyse etc. Il n'a aucune obligation d'avoir mené « un travail sur soi » avant de prendre en consultation des patients.

 

Le psychanalyste est le seul dont la formation impose de « faire un travail sur soi », c’est-à-dire d'être soi-même en analyse pendant de nombreuses années (parfois 10 ans, 20 ans...). A cela s’ajoutent une formation théorique en école de psychanalyse ou à l’université avec un Master 2, et généralement une formation clinique qui a lieu dans des hôpitaux psychiatriques. Il propose alors la « cure analytique » (psychanalyse), la "psychanalyse appliquée" (à la thérapeutique) ou la « thérapie analytique ». Il est généralement inscrit dans une association de psychanalystes. Sous certaines conditions mentionnées ci-dessus, il peut obtenir le titre de "psychothérapeute" et donc avoir un numéro ADELI, avec un complément de formation. 

Pour ma part, je ne suis pas psychologue car ce titre requiert d'avoir un Master de psychologie et non de psychanalyse. Par ailleurs, la réglementation du titre de psychothérapeute de 2010 exige comme diplôme d'accès à ce titre un Master 2 de psychologie ou de psychanalyse, plus une ancienneté d'exercice libéral pour les Masters de psychanalyse que je n'avais pas au moment de la réglementation, ou de suivre alors une formation complémentaire d'un an à temps plein et de 5 mois de stage. Malgré les diplômes déjà obtenus avant la réforme, et ne pouvant pas cesser d'exercer pendant environ 18 mois pour suivre les formations complémentaires exigées aux détenteurs de Master 2 de psychanalyse, j'utilise donc le titre de "psychopraticien" qui n'est pas réglementé. Je n'ai donc pas de numéro ADELI qui est attribué aux psychologues et aux psychothérapeutes. 

Lieux de consultations :

Le Mans : 36 avenue du Dr. Jean Mac ; 

Paris : 101 rue de Sèvres

Colombes : 8 avenue Ménelottes ; 

Contact : 

SMS et téléphone : 06 31 04 69 58

Mail : sebastien.vaumoron@gmail.com